Les systèmes de nage à contre-courant, alliés de votre rééducation

Les turbines de nage installées dans les bassins sont souvent connues en tant qu’accessoire de loisir. Toutefois, les systèmes de nage à contre-courant des piscines peuvent avoir d’autres usages. Parmi eux, on notera la possibilité d’en faire un outil dédié à la rééducation.
En pratique, comment ça marche ?

Un système de piscine à contre-courant qui ne sert pas qu’à nager

Les turbines de nage permettent de s’adonner à la nage à contre-courant dans sa piscine. Cette dernière est traditionnellement pratiquée à des fins de loisirs ou pour les entraînements sportifs car elle permet de tonifier et de muscler son corps. Ce dernier aspect est très intéressant dans le cadre d’une rééducation. En effet, avant d’en arriver à cette étape, les personnes concernées sont souvent passées par une phase prolongée d’immobilisation et de repos forcé (en cas d’hospitalisation suite à une chirurgie par exemple). Le fait de ne pas pouvoir se mouvoir à sa guise pendant un certain temps entraîne généralement une diminution de la masse musculaire.

Faire de la nage à contre-courant régulièrement aide à re-tonifier le corps progressivement. On ajoutera que s’exercer dans l’eau a ses avantages. Le corps semble plus léger et l’on peut se mouvoir plus facilement qu’hors de l’eau. Cela limite le risque de blessure.

Autre chose à savoir : les systèmes de nage à contre-courant sont aussi particulièrement adaptés à un processus de rééducation car il est possible d’adapter la puissance du courant en fonction de ses besoins. On peut choisir un niveau doux au début de la rééducation afin de traiter son corps avec douceur et procéder à une augmentation graduelle de la puissance.

un atout pour les adeptes du triathlon

La rééducation à la maison dans votre piscine c’est possible !

Contrairement à certaines idées reçues, les systèmes de nage à contre-courant ne sont pas difficiles à installer. Il existe des dispositifs spécifiques pour les personnes qui possèdent déjà une piscine, comme le dispositif Swimeo hors-bord.

En pratique, vous aurez juste à fixer l’équipement sur une équerre à sceller sur l’arase et c’est tout ! Une heure suffit à réaliser l’ensemble de l’opération.
Une fois installée, la turbine de nage se fait rapidement oublier et se fond dans le décor.

Côté gestion, la facilité est au rendez-vous. Vous pouvez, selon vos préférences, contrôler le système de nage à contre-courant de votre piscine facilement, à l’aide d’une télécommande ou de l’application mobile dédiée.

Bon à savoir
Il existe aussi une version encastrable : le modèle Swimeo OEM. Il est destiné à être intégré lors de la construction d’une piscine.

À lire aussi : Nager chez soi : quels bienfaits et solutions ?

Avant de se lancer dans la nage à contre-courant pendant sa rééducation…

La rééducation est un processus très encadré. Avant de se lancer dans la nage à contre-courant, il convient de consulter son médecin ou son ergothérapeute. Ils seront à même de proposer des exercices adaptés à l’état de santé et aux capacités de la personne concernée.

Les exercices préconisés évolueront au fil du temps, en fonction des progrès réalisés.

Demander l’avis de professionnels permettra d’éviter les erreurs. Le corps ne doit en effet pas être exposé à de nouveaux traumatismes.

Découvrir la turbine de nage à contre-courant Swimeo

Vous êtes intéressé par la nage à contre-courant ?

N’hésitez pas à prendre contact auprès de nos experts pour leur exposer vos besoins !

Retour à la page précédente