Quels types de nage dans une piscine à contre-courant ?

La natation est une discipline complète pour entretenir sa forme et travailler de nombreux muscles sans danger. Une piscine équipée d’un système de nage à contre-courant vous offre la possibilité de vous exercer voire d’apprendre plusieurs techniques. Débutant ou sportif chevronné, à qui s’adresse la natation à contre-courant ? Focus sur le type de nage recommandé dans une piscine NCC en fonction de votre profil et de vos objectifs.

Qui peut pratiquer la nage à contre-courant ?

La natation avec un système de nage à contre-courant (aussi appelée NCC) est accessible à tous. Les débutants, les nageurs amateurs et les confirmés vont pouvoir l’utiliser chacun à leur manière.

Prenons le cas des débutants : nager contre le courant dans un bassin peu profond est idéal pour apprendre. Le nageur se sent en sécurité et à l’aise dans un environnement qu’il connaît. Il peut régler la vitesse de circulation pour ne pas se fatiguer trop rapidement. Même en mini-piscine, un flux large et stable permet au novice de trouver une bonne position pour assurer sa flottabilité.

Les personnes en rééducation peuvent aussi profiter des bienfaits d’une piscine à contre-courant. Vous bénéficiez du flux généré par l’installation NCC pour récupérer en douceur avec la rééducation aquatique. Selon les conseils de votre médecin, vous remusclez votre corps grâce à des exercices spécifiques.

Enfin, les nageurs amateurs ou confirmés tirent parti de la puissance de la turbine de nage à contre-courant pour un travail intensif. Vous préparez un triathlon ? Grâce au flux « rivière », vous éprouvez des sensations de glisse identiques à celles que vous ressentez lorsque vous évoluez en milieu naturel.

À lire aussi : Quel entraînement à la nage pour le triathlon ?

 

Pour quel type de nage opter dans votre piscine à contre-courant ?

Grâce à une piscine équipée d’une installation NCC, vous allez pouvoir pratiquer plusieurs techniques de nage.  Brasse, crawl, papillon : le choix de la technique dépendra de votre niveau et de vos objectifs.

Vous commencez la natation ? La brasse est la nage idéale pour vous. Elle demande une bonne coordination pour faire bouger vos bras et vos jambes de manière symétrique et synchronisée. Vous gardez la tête hors de l’eau et réalisez un effort soutenu et prolongé. Grâce à cette technique, vous renforcez les muscles de vos membres inférieurs et affinez votre silhouette.

Vous pouvez opter pour un travail par segment du corps, entre le haut avec les bras et le bas avec les jambes. Le crawl est une nage rapide et technique, parfaite pour une piscine à contre-courant. Elle nécessite de longues heures d’entraînement pour arriver à bien synchroniser vos gestes et votre souffle. Elle fait énormément travailler les bras grâce aux mouvements rotatifs.

Les nageurs les plus aguerris opteront pour le papillon. Cette technique très exigeante sculpte la silhouette et renforce le système respiratoire. En évoluant contre le courant, vous fortifiez vos abdominaux, vos épaules et vos muscles dorsaux grâce aux ondulations si caractéristiques de cette nage.

Le crawl polo est un éducatif exigeant et recommandé pour la pratique du water polo et du triathlon. Face à la turbine, vous vous efforcez de lutter contre le courant tout en maintenant la tête hors de l’eau.

Vous pouvez  pratiquer le dos crawlé avec une turbine de nage à contre-courant si vous avez un repère visuel au-dessus de votre tête..  C’est un moment relaxant, très apprécié en fin de séance. De plus, cette technique est idéale pour les personnes souffrant de douleurs lombaires. Grâce au bon alignement du bassin et des vertèbres, elles étirent leur colonne vertébrale et se musclent en profondeur.

À lire aussi : Nager chez soi : quels bienfaits et solutions ?

 

 

 

 

 

 

Comment optimiser votre séance de nage à contre-courant ?

Pour pratiquer la technique de natation que vous aurez choisie, vous devrez régler la puissance du dispositif nage à contre-courant. Si vous êtes débutant, commencez avec une intensité moyenne pour ne pas vous épuiser trop vite. Ainsi, vos sessions d’entraînement dureront plus longtemps, vous progresserez et vous pourrez ensuite augmenter la force du courant.

Pour atteindre leurs objectifs, les sportifs définissent des programmes personnalisés. Ainsi, pourquoi ne pas en créer en configurant la vitesse et la durée de chaque étape grâce à l’Application smartphone Swimeo ? Pour une séance complète, reproduisez ces étapes et prévoyez des phases de repos entre chaque répétition.

Après l’effort d’un entraînement, il est important de se détendre et de décontracter vos muscles. En vous positionnant à bonne distance de la turbine, vous profitez d’un flux massant et vous récupérez plus vite.

Vous êtes intéressé par la nage à contre-courant ?

N’hésitez pas à prendre contact auprès de nos experts pour leur exposer vos besoins !

Retour à la page précédente